Badge RFID : qu’est-ce que c’est ?

Badge RFID

Dans les structures importantes ou à caractère gouvernementale, il est mis en place un système de contrôle des accès afin de limiter les intrusions. Généralement, les badges sont les accessoires utilisés pour octroyer l’accès. Aujourd’hui, la technologie en perpétuelle évolution a permis de mettre sur pied des badges nouvelle génération appelés badge RFID. Ils ne permettent pas uniquement de contrôler l’accès, mais d’avoir des informations pertinentes en temps réel. Si vous êtes intéressé par cette nouvelle technologie, alors voilà ce que vous devez savoir.

Que comprendre de la technologie RFID ?

Avant de comprendre, ce qu’est un badge RFID, vous devez d’abord avoir une idée de ce qu’est la technologie RFID. Le RFID (Radio Frequency Identification) est une technologie axée sur l’identification et le suivi d’objets sans contact physique. Il fonctionne selon un système qui est activé à l’aide d’un transfert d’énergie électromagnétique entre un support et un lecteur RFID. Mais le plus important réside dans la capacité de cette technologie à récupérer et enregistrer des données sans un scannage préalable. Le badge RFID est donc le résultat de cette technologie intégrée au badge classique.

Badge RFID : comment cela fonctionne-t-il ?

Le badge RFID fonctionne sur la base d’une puce et d’une étiquette. Le processus se déroule en effet selon trois étapes. D’abord le lecteur RFID transmet des ondes magnétiques grâce à l’antenne. Cette transmission crée une énergie magnétique nécessaire pour l’antenne. En conséquence, la puce RFID est activée, ce qui enclenche le transfert d’informations.

Mais ce mode de fonctionnement n’est pas unique. Il existe certaines variantes dont le processus diffère. Il s’agit notamment des RFID passifs, des RFID semi-passifs et des RFID actifs.

La technologie du RFID passif qui est d’ailleurs la plus utilisée, intègre non pas un émetteur de radiofréquence mais un simple récepteur.  La transmission de l’information est réalisée par la technique de la modulation de charges. Les badges semi-passifs possèdent une alimentation personnelle et permet d’émettre des données par une antenne.

Le badge RFID actif quant à lui, fonctionne sur la base d’une pile et permet d’obtenir des données en temps réel.

Les avantages du badge RFID

Dans certains secteurs d’activités, avoir un badge RFID peut être avantageux. Il s’agit des domaines où le contrôle de l’accès est primordial pour préserver des objets ou des informations de haute importance.

Ainsi le badge RFID se présente comme un outil dont l’efficacité se situe à plusieurs niveaux. D’abord, il permet de simplifier les procédures de contrôle et d’avoir des informations en temps réel.

D’un autre côté, il permet de gagner un temps considérable surtout dans les domaines d’activités professionnelles où il faut s’occuper d’un flux de visiteurs. Par ailleurs, c’est aussi une technologie favorisant une meilleure traçabilité des informations en cas d’enquête par exemple. Il convient parfaitement pour :

  • L’accès au chantier ;
  • Le suivi de colis postaux ;
  • Le transport ;
  • La gestion des stocks.

Quels sont les différents types de badge RFID ?

Il existe trois types de badges RFID qui diffèrent les uns des autres selon le niveau de fréquence. On distingue les badges de basse fréquence 125 KHZ, les badges de haute fréquence 12,6 cMhz ainsi que les badges RFID UHF 868 MhZ.

Pour faire un meilleur choix, vous devez donc vous focaliser sur le niveau de fréquence de votre badge. Le niveau de fréquence du badge détermine en effet la puissance de la transmission des données ainsi que la distance à laquelle se fera la lecture.

Les badges à hausse et basse fréquence sont les plus recommandés pour un contrôle d’accès simple. En effet, il ne faut généralement pas une grande distance pour faire une lecture de données. Par contre, lorsque le contrôle implique par exemple l’accès à la voiture, il est préférable d’investir pour un badge RFID à très haute fréquence.

 

Le badge RFID est une technologie innovante qui se présente comme une alternative intéressante pour ceux qui recherchent à mieux contrôler l’accès dans leur domaine d’activités professionnelles. A basse, haute ou très haute fréquence, il faudra tout de même bien choisir le modèle qui répondra valablement à vos besoins.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.