La Permanence des Ombres

10 535€
/8 000€
132 %
categorie
Patrimoine
mecenes
60 mécènes
réalisé
En savoir plus
Les contacter
suivre
Suivre ce projet
2
Ce projet vous intéresse ? Parlez-en autour de vous !

Chers donateurs,

Un GRAND MERCI pour votre soutien et pour votre contribution au succès de notre campagne ! Grâce à vos dons, nous avons collecté à ce jour 9 630 € et largement dépassé notre objectif initial de 8000€ !La campagne n’est pas terminée et vous pouvez continuer à nous aider dans l’acquisition de La Permanence des Ombres. Il nous reste encore 15 jours pour mobiliser d’autres mécènes autour de ce projet.

Nous comptons sur vous !

 

 

Enracinez La Permanence des Ombres à l’abbaye de Noirlac

 

 

Participez à l’acquisition d’une œuvre d’art contemporain dans un monument historique !

 

Construite à partir de 1150 par un petit groupe de moines venus de Clairvaux, l’abbaye de Noirlac est le reflet de l’ascétisme monacal cistercien. Labellisée centre culturel de rencontre en 2008, elle ambitionne de lier la richesse patrimoniale du monument à une actualité artistique dense et éclectique. La rencontre du passé avec la modernité, des artistes avec le monument, des publics avec la création artistique sont au cœur de ce projet ; c’est dans ce cadre qu’en été 2013 Christian Lapie, artiste plasticien, a été invité à installer des sculptures monumentales dans l’enceinte de l’abbaye. Ces œuvres ont immédiatement emporté l’adhésion des visiteurs.

 

La réhabilitation en cours de l’accueil du monument liée à la future création d’un jardin signé par Gilles Clément nous incite aujourd’hui à acquérir une de ces œuvres composée de sept sculptures et intitulée La Permanence des Ombres. La justesse de cet ensemble au sein de l’abbaye, la perspective de constituer un ensemble remarquable d’œuvres contemporaines (vitraux de Jean-Pierre Raynaud installés en 1978, jardin de Gilles Clément à venir et œuvre de Christian Lapie), l’inscription pérenne de l’art contemporain dans un monument historique ainsi que la valorisation du territoire nous sont autant de motivations à souhaiter garder La Permanence des Ombres à Noirlac.

 

Nous aider pour cette acquisition, c’est participer à la démocratisation de l’art contemporain grâce à un accès immédiat aux œuvres dans un cadre intemporel ; c’est favoriser le rayonnement d’un territoire en l’inscrivant dans le réseau international que constituent les lieux enrichis des sculptures de Christian Lapie ; c’est également pour vous l’occasion de devenir, plus qu’un spectateur, un acteur de la vie de l’abbaye et du projet qui l’anime.

 

L'œuvre de Christian Lapie représente un coût total de 65 000 €. A ce jour, nous avons déjà réuni une somme conséquente pour permettre à Noirlac d'acquérir La Permanence des Ombres, mais il nous reste encore 8.000 € pour compléter le budget. Et cette opération ne pourra pas se faire sans vous !

 

Rejoignez l'aventure et aidez-nous à garder La Permanence des Ombres à Noirlac !

Je choisis le montant de mon don...

  • 10 €
  • 50 €
  • 125 €
  • 250 €
  • 500 €
  • 1 000 €

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Catalogue de l'exposition dédicacé et envoyé à domicile
  • Un pass' annuel Noirlac offert pour la Saison 2017 remis à l'occasion d'une soirée privative
  • 2 places offertes pour le concert de 21h des Traversées 2017 de votre choix
  • 1 lithographie dédicacée d'un lavis de l'artiste et envoyée à domicile
  • Rencontre avec l'artiste Christian Lapie
  • 1 000 €
  • 5 000 €

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand merci !
  • Nom de l'entreprise sur le document de présentation de l'oeuvre
  • 10 places offertes pour le concert de 21h des Traversées 2017 de votre choix
  • 10 dîners d'avant-concert offerts dans le cadre des Traversées 2017
  • 10 entrées à l'abbaye de Noirlac valables en 2017
  • 5 lithographies dédicacées d'un lavis de l'artiste et envoyées à l'entreprise
Projet Réalisé

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

Pour en savoir plus : la vie du projet

10 nov

Bravo et merci à tous

... pour votre soutien et votre engagement à nos côtés !

Grâce à votre générosité, notre projet d'acquisition de La Permanence des Ombres est désormais possible. En soutenant ainsi l'installation de l'oeuvre de Christian Lapie à l'abbaye de Noirlac, vous contribuez à l'attractivité et au rayonnement de notre territoire, vous soutenez l'art contemporain dans un monument patromonial majeur du Cher et participez à la démocratisation de l'art.

Pour toutes ces raisons, nous vous adressons UN GRAND MERCI, chers donateurs !

27 oct

Objectif atteint ! Un grand MERCI !

Chers donateurs,Un GRAND MERCI pour votre soutien et pour votre contribution au succès de notre campagne ! Grâce à vos dons, nous avons collecté à ce jour 9 630 € et largement dépassé notre objectif initial de 8000 € !

La campagne n’est pas terminée et vous pouvez continuer à nous aider dans l’acquisition de La Permanence des Ombres. Il nous reste encore 14 jours pour mobiliser d’autres mécènes autour de ce projet.Nous comptons sur vous !

03 oct

Rencontre avec l'artiste Christian Lapie

Comme des gardiens du temps, les œuvres de Christian Lapie s’enracinent tout autour du globe. Au Japon comme en Autriche, au Cameroun comme aux USA, en Inde comme à Noirlac, les veilleurs se répondent et interrogent nos mémoires.

 

Après l’École des Beaux Arts de Reims et l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, il commence son voyage artistique à partir de 1979, avec la peinture. Déjà la dimension minérale s’exprime avec des craies, des oxydes, des cendres sur de grossières bâches sur châssis autour du thème de la fenêtre, de la croix... Les matériaux évoluent  et les bois calcinés entrent dans la vie de Christian Lapie. « In Case of War » entre en 1992 dans la collection de la FRAC Champagne-Ardenne.

Un séjour de création dans la forêt amazonienne l’entraîne dans la sculpture monumentale avec des figures de bois brut et calciné. Travaillées et retravaillées au feu.

Les premières sont fortes de symboles, érigées sur des terres de combats, en Champagne, ou au Japon avec « Fort 61 » dans le Parc de Sculpture d’Echigo Tsumari.

D’autres interpellent le temps comme ci-dessous à Ngaoudéré au Cameroun, où en Haute-Savoie à la Fondation Salomon, au Musée des Beaux Arts de Reims, au cœur de Castle Park au Canada, à l’Abbaye de Saint-Jean-d’Orbestier et dans de nombreuses collections privées en Europe et aux États-Unis. Aux géants de bois répondent des géants de fonte comme dans le Parc de Sceaux en France ou des géants de pierre à Jaipur.

En 2012, Christian Lapie est classé parmi « les 101 meilleurs artistes » par la revue Art Absolument. Sa démarche entre dans cette obligation de mémoire individuelle et collective. Pour le critique Philippe Piguet « le devoir de mémoire auquel il est fait allusion est un devoir civique, tout simplement humain. »

Ses œuvres s’intègrent et répondent aux lieux et à l’histoire. Quel que soit le continent, ces figures sans bras ni visage, monumentales et puissantes, interrogent et déstabilisent, marquent le paysage autant que les esprits.

 

13 sep

Une oeuvre puissante pour un site patrimonial d'exception !

L'oeuvre que nous souhaitons acquérir est constituée d'un ensemble de 7 sculptures de chêne mesurant jusqu'à 6 mètres de haut. Chaque figure a été fendue dans la longueur à la masse avant d'être sculptée à la tronçonneuse. Elles ont enfin été noircies au feu avant d'être vernies.

 

 

La Permanence des Ombres répond à une commande que l'abbaye de Noirlac - Centre culturel de rencontre a passé en 2013 à l'artiste Christian Lapie. Il présente en quelques mots sa démarche pour le monument cistercien :

« La beauté architecturale du site dans son vallon verdoyant est d'un équilibre parfait, alors j’ai été attiré par un hors les murs, c'est à la limite du bâti sur des lignes invisibles que j’ai installé mes groupes de figures.

Si Noirlac fut avant tout un lieu religieux, le bâtiment a été pour un moment transformé en site industriel ; l'ensemble témoigne de l’histoire et de la présence des hommes. Je veux suggérer les traces laissées par la société humaine. Je ne dis pas que mon installation va la rendre visible, mais j’espère qu’à travers elle, un nouveau dialogue va s’instaurer entre l’histoire de ce lieu et le public.Outre l’histoire des lieux, qui constitue un critère fondamental, la motivation des hôtes qui me sollicitent est essentielle. Les porteurs du projet, Paul Fournier directeur de Noirlac, son équipe et Dominique Truco, commissaire de l’exposition, ont une idée très précise du site ; lorsqu’ils font appel à moi, c’est parce qu’ils entrevoient une nouvelle lecture possible. Je viens avec ma propre compréhension pour y installer mes figures ; il s’ensuit une relation inédite avec le lieu. »

Christian LAPIE

 

17 sep

Une oeuvre d'art contemporain intégrée au patrimoine

En 1978, Jean-Pierre Raynaud achevait la longue campagne de restauration de l'abbaye de Noirlac avec ses vitraux.

2018 verra le lancement du jardin de Gilles Clément...

A la suite des vitraux de Raynaud et en attendant le jardin de Clément, il s'agit pour Noirlac d'installer une oeuvre qui, par sa sobriété, son "silence", investit l'espace avec justesse, dialogue en harmonie avec l'architecture sans jamais rivaliser avec elle. Ces personnages, sorte de veilleurs silencieux, accueillent les visiteurs et feront le lien avec le jardin de Gilles Clément. Ainsi, les trois oeuvres, celle de Jean-Pierre Raynaud, Christian Lapie et Gilles Clément constituent un ensemble contemporain de première importance motivé par le même rapport au monument, fait d'humilité et de fermeté.

Aujourd'hui, La Permanence des Ombres est parfaitement intégrée au monument et à ses activités patrimoniales. Depuis 2013, plus de 900 visiteurs ont apprécié la manière dont la couleur des éclairages fait dialoguer ces statues avec le réfectoire des moines lors des visites nocturnes organisées en période estivale. La mise en lumière de l'abbaye les montre sous un jour différent, l'ombre des sculptures se reflétant sur la façade du monument.

L'acquisition de la Permanence des Ombres permettrait donc de constituer un triptyque d'oeuvres contemporaines unique dans le département. Garder les statues de Christian Lapie à l'abbaye représente enfin une belle opportunité de démocratiser l'art contemporain grâce à la pérennité de l'oeuvre dans le cadre intemporel de l'abbaye de Noirlac.

Nous comptons sur votre soutien !

 

Ils ont donné

  • Message
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default