Partages à l'Est, promesse...

5 430€
/7 094€
77 %
categorie
Films & Arts Visuels
mecenes
37 mécènes
réalisé
En savoir plus
Les contacter
suivre
Suivre ce projet
0
Ce projet vous intéresse ? Parlez-en autour de vous !

 

AMARRES,

dernier coup de corne de brume avant départ !

Le bateau a des instants de vitrail.

Il a des tourelles de faïence.

 

Bonjour,

Aujourd’hui, plus que jamais, ici, en Europe,

notre objectif est d’appréhender, en actes, comment

l’autre et l’ailleurs recèlent une part sensible de nous

qui nous appartient en propre et qu’ils nous révèlent, et inversement.

 

Grace aux soutiens que nous avons recueillis,

nous sommes partis en janvier, dans les Balkans.

UN ENORME MERCI A CEUX QUI NOUS ONT SOUTENUS.

Ce voyage a été fort et riche en contacts.

LA-BAS, NOUS AVONS PROMIS DE REVENIR.  

NOUS Y RETOURNONS EN JUIN PROCHAIN,

C’EST L’OBJET DE CETTE NOUVELLE COLLECTE.

 

PRESENTATION

Voyages d’art et d'échanges dans notre Europe, aujourd’hui : nous sommes des artistes, indépendants les uns des autres et qui nous retrouvons parfois, valise à la main, pour créer des rencontres avec toutes personnes et dans tous lieux, inconnus ou prestigieux, – de préférence là où, d’ordinaire, on ne va pas - en Europe dite ‘de l’Est’ : Pologne, Allemagne, Autriche, Hongrie, Serbie, Kosovo et, bientôt, Ukraine et Roumanie.

Nous avons besoin de votre soutien pour aller, mi-juin 2016, prolonger des ateliers de musique et de danse, initiés en janvier 2016 avec les artistes et la population des deux rives de Mitrovica, ville en guerre larvée, au Kosovo, avec une Compagnie de danse contemporaine à Belgrade,  et avec un groupe d'artistes à Subotica (Serbie).

 

CONTENU

Nous travaillerons avec des partenaires locaux qui font un travail considérable, malgré leurs moyens limités ou très limités : le Bitef Teatar à Belgrade (nous ferons, avec eux, 12 heures d’atelier chorégraphique) // l’Association 7 Arte, Mitrovica sud (16  heures d’atelier musical) // AKTIV, une association populaire, Mitrovica nord (6 heures d’atelier musical) // Crym building en relation avec la Mitrovica Rock School, au nord de Mitrovica (10 heures d’atelier musical).

Andrea Sitter, chorégraphe allemande (vue récemment au Théâtre de Chaillot), conduira les ateliers chorégraphiques à Belgrade et Subotica, du 9 au 16 juin.

Cinq musiciens iront à Mitrovica nord et sud, du 17 au 21 juin 2016.

Il s’agit d’Agnès Pinaqui, bassiste, chanteuse, (groupe Joujou, avec Benjamin Colin) et de Frank Williams, guitariste et poly-instrumentiste (impliqué dans plusieurs formations, dont celle de Fantazio et avec Lazare au Théâtre de la Ville, en avril 2016). Tous deux sont déjà venus en janvier. Viendront aussi : Benjamin Colin (percussionniste du duo Joujou, de Fantazio et de Lazare) ; Bianca Iannuzzi, soprano, présente au cinéma, au théâtre et dans plusieurs ensembles ; et enfin Marco La Rocca, violoniste, compositeur, improvisateur atypique au parcours musical sans frontières.

Une personne accompagne le groupe pour assurer la coordination.

(voir plus bas d’autres informations complémentaires)

 

FINANCEMENT

Notre budget comporte la masse salariale pour 7 personnes, toutes payées modestement et également, les frais de transports et de séjours.

Il est calculé, minutieusement, au plus serré.

Il est partiellement financé par un mécène principal qui nous suit (Soulier Management, Vienne, Autriche).

IL RESTE ENCORE QUELQUES JOURS POUR NOUS SOUTENIR !

MERCI !

Tous les dons bénéficient d'une réduction d'impôt de 66% ;

à partir de 1 euro (option 'libre') ils sont tous

utiles

pour nous permettre de réaliser ce voyage.

Merci !!!

 

CONTEXTE

Ce que nous faisons dans ce voyage en juin appartient à un projet plus vaste nommé "tumulus, chemin géopoétique" et qui existe depuis 2008.

Une centaine d’artistes, techniciens ou pédagogues, indépendants les uns des autres, de nationalités variées et résidant principalement en France se retrouvent autour de "tumulus".

Nous intégrons peu à peu des artistes venant de l’Est dont la sensibilité nous a marqués.

Les actions de "tumulus" s’organisent à l’écoute de la réalité sociale, des usages et des sollicitations de nos partenaires sur place.

Pour en savoir plus sur notre association, vous pouvez cliquer sur le logo de DIE DONAU (grisé, un peu plus haut sur cette page).

 

tumulus :

dans la grande plaine, peu haute butte de terre millénaire sur laquelle on s’élève soi-même,

soit pour guérir, soit pour faire signe à l’autre, au loin, d’alerte ou de joie.

Je choisis le montant de mon don...

  • 22 €
  • 55 €
  • 77 €
  • 111 €
  • 222 €
  • 333 €

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand MERCI. Reconnaissance à tous ceux qui auront fait le geste, QUEL QU’IL SOIT (LIBRE), de contribuer à faire en sorte que ce que nous travaillons, et désirons donner, existe.
  • Une belle acception du mot pouvoir. Etre généreux est une grâce. Etre heureux de rendre possible. Un cadeau en somme qu’on se fait à soi-même. Ce projet appartient aussi à nos contributeurs, NOUS FAISONS ENSEMBLE.
  • Porte ouverte. NOUS VOUS INFORMERONS sans faillir de nos activités artistiques et de l’avenir de ce projet qui est appelé à continuer sa route.
  • Visages, villes et lieux : nous vous transmettrons, via UN ALBUM sur le net, les PHOTOS que nous auront 'prises' au cours de ce voyage.
  • Vous serez informé(e) de nos spectacles, VENEZ NOUS VOIR, nous vous offrons votre place pour une représentation de votre choix.
  • Une SECONDE INVITATION, pour l'une de nos représentations...
  • DEDICACE. Recueil de poèmes de Benjamin Colin façonné à la main ; ou CD d’un de nos musiciens
  • ACCEPTEZ NOTRE INVITATION A DINER, à Paris, peu après notre retour de voyage, avec plusieurs des artistes du projet.
  • 222 €
  • 333 €
  • 2 222 €
  • 3 333 €

... ET JE DÉCOUVRE MES CONTREPARTIES

  • Un grand MERCI. Reconnaissance à tous ceux qui auront fait le geste, QUEL QU’IL SOIT (LIBRE), de contribuer à faire en sorte que ce que nous travaillons, et désirons donner, existe.
  • Une belle acception du mot pouvoir. Etre généreux est une grâce. Etre heureux de rendre possible. Un cadeau en somme qu’on se fait à soi-même. Ce projet appartient aussi à nos contributeurs, NOUS FAISONS ENSEMBLE.
  • Porte ouverte. NOUS VOUS INFORMERONS sans faillir de nos activités artistiques et de l’avenir de ce projet qui est appelé à continuer sa route.
  • Visages, villes et lieux : nous vous transmettrons, via UN ALBUM sur le net, les PHOTOS que nous auront 'prises' au cours de ce voyage.
  • Vous serez informé(e) de nos spectacles, VENEZ NOUS VOIR, nous vous offrons votre place pour une représentation de votre choix.
  • Une SECONDE INVITATION, pour l'une de nos représentations...
  • DEDICACE. Recueil de poèmes de Benjamin Colin façonné à la main ; ou CD d’un de nos musiciens
  • ACCEPTEZ NOTRE INVITATION A DINER, à Paris, peu après notre retour de voyage, avec plusieurs des artistes du projet.
  • Un de nos voyageur animera un ATELIER ARTISTIQUE d'une demi-journée, dans votre entreprise, pour vos collaborateurs et/ou leurs familles.
  • Dans un espace de votre entreprise, PERFORMANCE de trente minutes, par un artiste de notre projet.
Projet Réalisé

C'est simple : vous recevrez par email votre reçu fiscal à intégrer à votre déclaration d'impôts.

Pour en savoir plus : la vie du projet

06 avr

Liens vers des informations complémentaires :

 

1) Déroulé de cette action de tumulus : Partages à l'Est, promesse....

2) Les artistes ou techniciens de tumulus

3) Les voyages de tumulus

4) Témoignages de participants à tumulus

5) Information sur notre association  DIE DONAU (La Danube).

 

03 avr

1) Déroulé de l'action Partages à l'Est, promesse....

Belgrade

Les jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 juin, de 14h à 17h30,

atelier chorégraphique avec et pour la Compagnie de danse Bitef Teatar,

dans les locaux du Théâtre du même nom.

 

Subotica

Les lundi 13, mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 juin, de 14h à 17h30,

atelier théâtral et chorégraphique, avec un groupe d'artistes de Subotica.

 

Mitrovica

Vendredi 17 juin, de 16h à 22h,

atelier-rencontre musical et jam session,

avec les musiciens de l’ONG Aktiv,

dans leurs locaux (rive nord).

 

 

Samedi 18 juin, de 10h à 13h

intervention musicale de rue,

marché de l’Ibar (rive nord)

puis

intervention musicale de rue,

marché RRom (rive sud).

 

 

Samedi 18, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21, de 14h à 18h

atelier musical et intervention musicale de rue (le dernier jour, fête de la musique)

pour les musiciens de l’ONG 7Arte,

dans leurs locaux (rive sud).

 

 

Lundi 20 et mardi 21, de 19h à 24h....

atelier musical et jam session (le dernier jour, fête de la musique)

pour les musiciens de la Mitrovica Rock School,

au Crym building (rive nord).

 

 

03 avr

2) Les artistes et techniciens de tumulus

 

 

Voyageurs

de "Partages à l'Est, promesse..."

 

Agnès Pinaqui : voice / fretless one-string bass.

(ateliers à Mitrovica)

I always knew that something could happen with the living. So I shout and sing to ward off misfortune and zombification. Side roads define my path. Discovering words with theater and acting, I performed in Parisian bistros for a few years, reciting poems in their simplest expressions. Now I perform with my rock-band “JOUJOU”.

I explore the movement of speeches, reciting their repetitive rhythms. With a soca-punk energy, I declaim, or whisper, an edgy, fresh and libertarian poetry. I ‘m a self-educated and I believe in encounters to learn more and continue my road. Trying to keep me right in this crazy time.

« Avec une formation aussi minimaliste qu’un duo, on peut généralement s'attendre à de l'expérimentation musicale et scénique. C’est le cas du duo “Joujou” avec Benjamin Colin et la survoltante Agnès Pinaqui, bassiste à une corde, performeuse et diseuse de poèmes déroutants. Agnes Pinaqui laisse les auditeurs dans un état d'extase béate. Joujou c'est de l’énergie, du sûr pour la qualité et de l'inattendu pour le reste. »

Ladepeche.fr février 2016

« Joujou, duo à l'énergie disco-punk, défend une poésie énervée, douce, libertaire, déclamée ou murmurée.

Avec un son brut et minimal,-  Benjamin Colin à la batterie, samples, yukulélé et Agnès Pinaqui à la voix et basse - Joujou explore le mouvement de la parole déclamée et des rythmes répétitifs rêvant d'une danse transe ancestrale et régénérante.

Un simple élastique fait son apparition en basse obstinée, suivi de près par une batterie rageuse et dépouillée... Tapis groovant-mouvant prêt à accueillir la voix projetée, un ‘canta’ soi. »

La Fugitive

Benjamin Colin : percussionniste

(ateliers à Mitrovica)

Percussionniste bruitiste. Pas de formation particulière, si ce n'est la rue et l'improvisation. 

En1998 fonde La Muse Gueule, collectif de cirque, auquel il participe comme clown-musicien,  avec, entre autres, Cédric Paga (Ludor Citrik) et Vincent Bérault (Romanès, Compagnie du Singulier...) Xavier Kim et d'autres.   

Il y rencontre Fantazio, avec qui la collaboration perdure.  Un duo de rue avec un jongleur (La trop courte histoire de l'Homme Calebasse) sera joué plusieurs centaines de fois (dont au Japon).   

Il intègre la Compagnie Lunatic (acrobatie aérienne) à la même époque, y jouant avec Solange Minelli-Bella (violoncelle) dans le spectacle Les petites Histoires En L'air. Nombreuses tournées également, en Europe, Palestine-Israël...

En 2000 il fonde Le Nadir, avec Sébastien Bruas, compagnie d'acrobatie aérienne pour cordes, où il explore la dramaturgie musicale avec Julie Mondore (violoncelle) et Michèle Laforest (Voix du Roy Heart). Le spectacle Ex Mme V sera joué en Amérique du Sud, France, Espagne et Portugal.

Approfondit sa pratique musicale, rythmique et bruitiste, avec Fantazio (trois albums, des centaines de concerts, étroite collaboration avec Lysika Clapaud et La Triperie) depuis plus de dix-huit années. Un disque de leur duo (Monnaie de Singe) est en préparation.   

Il compose la musique pour un dessin animé de 22 épisodes (Chasseur de Dragons, France 2), et bruite quelques films (dont le long métrage de Nicola Sornaga Monsieur Morimoto, quinzaine des réalisateurs à Cannes). 

Il  monte avec Lazare (improvisateur, dramaturge) un duo d'impro (Bouffes du Nord, CDN de Béthune, du Havre...).

Il compose la musique et joue dans ses trois pièces (Compagnie Vita-Nova), jouées dans plusieurs théâtres en France (Festival Avignon in 2013, TNB, Théâtre de la Ville en Avril 2016).

Accompagne divers artistes, improvisateurs, danseurs, performeurs (Spoke Orkestra, Andrea Sitter, Laurent Chanel Cie A.R.N...).

Crée également un duo musical de la catastrophe avec Camille Boitel, acrobate de la chute : Musique définitive. (La Brèche à Cherbourg, inauguration de Bonlieu à Annecy en 2014).

Par ailleurs auteur, il pratique l'édition artisanale avec la Guillotine Elastique (Matthieu Messagier en 2015).

Il crée avec Agnès Pinaqui le duo poétique et rock'n'roll JouJou  en 2012.

Travaille avec Philippe-Ahmed Braschi depuis plusieurs années pour divers projets, dont tumulus, ou l'édition de poèmes d'Idlir Azizi, ou encore le solo d'Andrea Sitter "Rock'n'roll suicide"...

 

clip de Joujou: https://www.youtube.com/watch?v=NVeJzTCbGSQ

site de Joujou  : http://joujoujoujou.wix.com/joujou

 

 

Andrea Sitter : chorégraphe et poète

(ateliers à Belgrade et Subotica)

Andrea Sitter, danseuse dés l’âge de 5 ans, violoniste, comédienne, poète, performeuse, chorégraphe et pédagogue allemande, formée à l'Académie de Munich puis auprès d'A. Nikolaïs, C. Carlson, M. Monnier, P. Goss, W. Byars, J.-F. Duroure, D. Mercy et F. Verret.

Elle a joué Woglinde dans L'Or du Rhin, d’Herbert von Karajan. 

Dés 1980, elle danse pour J. Russillo, A.-M. Reynaud, O. Azagury, D. Boivin, J. Gaudin et F. Raffinot. A. Sitter aime le travail collectif avec divers artistes. Elle a travaillé avec J.L. Hourdin, E. Durif et C. Beau, M. Ulusoy, L. Ferrari et J.-M. Maddeddu.

A. Sitter chorégraphie et danse des solos physiquement engagés où ses propres textes ont une place importante et qui prennent source dans une personnalité fortement marquée par une triple ambivalence : culture française et germanique, technique classique et contemporaine, danse passionnée et théâtre.

Depuis 2005, date de la création de sa compagnie (Die Donau), Andrea Sitter a dansé en France, Belgique, Pologne, Autriche, Allemagne, Hongrie, Portugal, Palestine, Tunisie, Colombie…. plus de 370 représentations de son répertoire actuel qui comporte 8 propositions, solos, duos, trios ou pièces de groupe et une chorégraphie pour 14 danseurs du CCN-Ballet de Lorraine.

Andrea Sitter chorégraphie et danse des soli intenses et physiquement engagés où ses propres textes ont une place importante et qui prennent source dans une personnalité particulière, fortement marquée par une triple ambivalence : culture française et germanique, technique classique et contemporaine, danse passionnée et comédie (au théâtre et au cinéma).

Elle a enseigné dans diverses écoles de théâtre à Paris, à la Szkola Baletowa de Poznan, au Théâtre National de Debrecen (Hongrie), au CCN d’Orléans-Josef Nadj, au CND, au TPE de Bezons, en Allemagne, Serbie et au Kosovo.

Les textes d’Andrea Sitter ainsi que des études sur son travail ont été publiés.

lien vers : Rock'n roll suicide

lien vers : Im Kopf

lien vers :  Les escalier de Chaillot

 

 

 

 

 

Frank Williams : chanteur, musicien, auteur-compositeur

(ateliers à Mitrovica)

« Frank Williams est chanteur, musicien, auteur-compositeur. Il sillonne depuis sa jeunesse la voie ouverte par les mystiques du rock et les crooners de la soul music. Il cofonde en 2004 le studio d’enregistrement La Fugitive où il réalise les albums de  Fantazio et Little Ballroom… ainsi que des musiques de film. Avec Ghost Dance, son nouveau groupe, il défend un son radical et chamanique. »

franceinter.fr

A wind of shamanic rebellion blows, set halfway between soul and  punk, Frank Williams stands out as a promising actor  of a new Parisian scene, free and vibrant.

Already known as Ghost dance, guitarist and singer Frank Williams carries away the listener at first beat with his raw bewitching melodies. Originally inspired by punk and new wave, he sings of wandering and despair, love and madness, with a bursting passionate irrepressible life drive. A rough bold voice following the rhythms of rock & roll guitar sound, creates a unique set. An encounter which calls for all excesses,

           This striking mix creates a unique sound, a sensual alchemy which arouses the body and the sleepiest soul, at once.

           His band, The GHOST DANCE celebrates strength, love and spirit liberation

lien vers working : https://www.youtube.com/watch?v=KcKgV0gVwhY

lien vers divers :https://www.youtube.com/watch?v=AVFGrla6hnE

lien vers habitants du fleuve :https://www.youtube.com/watch?v=1gK2IVJhEEo

 

 

 

Marco La Rocca, violoniste.

(ateliers à Mitrovica)

Violoniste, compositeur, improvisateur atypique au parcours musical sans frontières suivant ses inspirations artistiques. Il travaille dans diverse formations en navigant sans à priori de style ni de genre musical.

Il est enseignant au département de Formation Musicale du Conservatoire Saint-Denis.

Il a travaillé et rencontré sur son chemin des personnalités comme Fabrizio

Cassol, Philipp Glass, Joëlle Léandre, Mat Maneri, Vinko Globokar, Bianca Iannuzzi

(avec laquelle il a crée le duo « Huligani Dangereux ») qui ont nourri est enrichi son

questionnement sur la créativité et sa place dans la société contemporaine.

 

Violinist , composer, improviser , he move in an atypical musical

journey without borders following his artistic inspirations.

He works in various band unprejudiced style and genre.

Also engaged in teaching, is Music Theory teacher at CRC of

Saint- Denis ; he worked and met in his way , personality like

Fabrizio Cassol , Philip Glass , Joêlle Leandre , Mat Maneri ,

Vinko Globokar , Bianca Iannuzzi ( with which he created the

duet " Huligani Dangerous ") that fed enriched his questioning

on creativity and its place in contemporary society.

 

 

 

Bianca Iannuzzi, soprano lyrique.

(ateliers à Mitrovica)

Bianca Iannuzzi est choriste dans le Choeur régional Vittoria d'Ile-de-France dirigé par Michel Piquemal,

ainsi que dans l'ensemble vocal Schola Cantorum, dirigé par Luisa Bianchi Riva.

Elle est soliste dans des formations post-rock, punk, classique, duo avec violoniste et dans le cadre de concerts de musique électronique.

Elle s’est formée à la Musikschule Charlottenburg de Berlin, puis auprès de la soprano Rosella Giorgio, Civica Scuola di Milano, avec Violaine Barthélémy, François Mellet (fondateur des Ateliers Lyriques Universitaires Janine Devost) et Ana Maria Miranda, professeur à l'Ecole Normale.

Elle a également collaboré et étudié l'improvisation avec Joëlle Léandre, David Moss, Phil Minton, Saincho Namtchylak, Jaap Blonk, Luc Ex, Ulrik Barfod.

Elle est aussi professeur certifiée de la  Méthode Feldenkrais.

Au théâtre et au cinéma :

Chanteuse dans le film “La fille du R.E.R.” de André Téchiné;

mars 2016 : comédienne et chanteuse dans « Au pied du mur sans porte » de Lazare, Théâtre de la Ville, Les Abbesses.

2016 – 2014 : chanteuse-comédienne dans “Tragedy Reloaded” m.e.s. Maya Bösch, Genève;

2014 – 2012 : chanteuse-comédienne dans “Rabah Robert” m.e.s, Lazare, TNB, Rennes;

2011 – 2005 : chanteuse lyrique dans la Compagnie Terrain Vague dirigée par Dorsaf Ben Nasser;

2010 : chanteuse-comédienne dans “Porcopolis” de Berta Tarrago, Festival In d'Aurillac;

2009 : chanteuse dans “Der Fall Rigoletto” adaptation de Rigoletto de Giuseppe Verdi,

Neukoellner Oper, Berlin.

 

 

Artistes ou techniciens,

impliqués dans une action publique

de 2008 à 2016

 

Brigitte Asselineau, danseuse, pédagogue

Idlir Azizi, philosophe, romancier, poète, traducteur

Marion Ballester, danseuse, chorégraphe

Corinne Barbara, danseuse, pédagogue

Juan Benitez, danseur

Vincent Berhault, jongleur

Jean-Christophe Boclé, danseur, chorégraphe, notateur

Sophie Bocquet, danseuse, chorégraphe

Philippe-Ahmed Braschi, apiculteur

Pascal Bouclier, photographe

Boris Caksiran, danseur, chorégraphe

Gaspard Claus, violoncelliste, grand voyageur

Benjamin Colin, poète, percussionniste

Rosalind Crisp, danseuse, chorégraphe

Eléonore Didier, danseuse, chorégraphe

Bruno Dizien, danseur, chorégraphe, thérapeute

Malika Djardi, chorégraphe, danseuse

Alexia Djemder, palefrenier

Pierre Gambini, poète, performeur

Peter Gemza, danseur, chorégraphe

Marie Granier-Deferre, écuyère, palefrenier

Jean-Christian Grinevald, metteur en scène, comédien

Madgalena Hinterdobler, cantatrice

Sébastien Jacobs, comédien, danseur

Laurent Jarrige, poète, vidéaste

Dominika Knapik, danseuse, chorégraphe

Mathilde Lapostolle, danseuse, chorégraphe

Lazare, poète, metteur en scène, improvisateur, vociférateur

Otto Lechner, accordéoniste

Constantin Leu, performeur, plasticien, improvisateur,

Luka Lukic, danseur, chorégraphe

Frédéric Mérat, régisseur général, éclairagiste

Yvan Mérat, chanteur, danseur

Blaise Merlin, violoniste, compositeur, programmateur

Arnaud Méthivier, accordéoniste

Marco Micic, danseur, pédagogue

Vera Obradovic pédagogue, danseuse, chorégraphe

Janusz Orlik , danseur, chorégraphe

Mauro Paccagnella, danseur, chorégraphe

Christian Paccoud, musicien, chanteur, compositeur

Laurent Patissier clarinettiste, régisseur général, éclairagiste

Pédro Pauwels, danseur, chorégraphe

Cécile Pégaz, danseuse, chorégraphe, comédienne

Minja Pekovic, comédienne

Miona Petrovic, danseuse

Agnès Pinaqui, bassiste, chanteuse

Renata Piotrofska, danseuse, chorégraphe

Anna Piotrowska, chorégraphe, danseuse

Gulja Popovic, danseuse

Nicolas Prosper, régisseur générale, éclairagiste

Emanuel Ragot, compagnon de route

Marlène Rostaing, danseuse, chorégraphe

Jesus Sevari, danseuse, chorégraphe

Andrea Sitter, danseuse, chorégraphe, poétesse

Ingrid Soulier relations publiques, co-organisatrice du projet

Philippe Soulier inventeur-développeur, co-organisateur

Pierre-Johann Suc, danseur, cinéaste, chorégraphe

Maria Stoklosa, danseuse, chorégraphe

Olga Stoklosa, comédienne

Iskra Sukarova, danseuse, chorégraphe

Sébastien Teulié, régisseur général, éclairagiste

Karol Tyminski, danseur, chorégraphe

Li Ping Ting performeuse, danseuse, chorégraphe

Kinga Ujhelyi, comédienne, chanteuse

Veronica Vallecillo, performeuse, danseuse, chorégraphe

Anna Ventura, plasticienne, danseuse, chorégraphe

Gérard Vincent, architecte, poétologue, machiniste

Stanislaw Wisniewski, chorégraphe, accompagnateur du projet

Frank Williams, musicien

Patrick Zingilé, danseur, chorégraphe

Erika Zueneli, danseuse, chorégraphe

 

Une grosse trentaine d'autres artistes ou techniciens

ont été impliqués dans des actions non publiques,

sont proches ou approchés

pour 2016 à 2018…

LISTE NON EXHAUSTIVE

 

Kristian Al Droubi, danseur

Jelena Alempijevic, chorégraphe, danseuse

Orgest Azizaj, philosophe

Arben Bajaktaraj, comédien

Christine Bastin, chorégraphe, danseuse

Philippe Burin des Roziers, poète

Tonino Cavallo, musicologue, musicien, tarentelliste

Ana Dubljevic, chorégraphe, danseuse

Armelle Dumoulin, musicien

Flore Dupont, régisseuse

Fantazio, musicien

Nicolas Fremiot, photographe, marcheur

Jordi Gali, performeur, acrobate, danseur

Renaud Golo, boxeur, danseur, comédien, cuisinier

Priyadarshini John, photographe

Nouche Jouglet, comédienne

Aurore Laloy, poétesse, comédienne

Sylvestre Leservoisier, poète, crieur public, cuisinier

Margot Marguerite, romancier, comédien

Claude Merlin, metteur-en-scène, comédien, hélèniste

Maria Munoz, chorégraphe, danseuse

Makingson Délivrance Nespoulos, tailleur de pierres, chanteur

Sergio Nguyen, acrobate, régisseur général

David Noir, metteur-en-scène, comédien, performeur

Jorge Parente, enseignant, mandataire du Grotowski Institute

Jean-Michel Plouchard, réalisateur, photographe

Philippe Pommier, comedien, performeur

Jasmina Prolic, chorégraphe, danseuse

Olivier Renouf, chorégraphe, danseur

Florian Rivière, hacker urbain

Sarah Schwarz, funambule, dresseuse de cochon (et son cochon)

Isidora Stanisic, chorégraphe, danseuse

Sara Tosic, danseuse

Andelija Todorovic, chorégraphe, danseuse

Marie-Elodie Vattoux, danseuse

Philippe Verielle, écrivain, critique de danse

Sonja Vukicevic, chorégraphe, metteur en scène

etc...

 

notule télégraphique

sur les artistes de l’Est impliqués

 

(La raison explicite, originelle et première pour laquelle nous avons commencé à travailler à Mitrovica est la volonté de créer une performance avec deux coryphées, l’un albanophone, l’autre serbophone, et la participation du public, sur le pont qui traverse l’Ibar, à partir de la matière du chapître 8 de Finnegans Wake : Anna Livia Plurabelle.

Ce texte babélien, exultant de sons et de sens, réputé ‘difficile’, met en scène deux lavandières qui s’interpellent et se font face sur les rives d’une rivière, il exhausse le motif principal de tumulus :  l’art qui - comme l'ouverture infinie des langues de l’autre - donnent à re-voir, et à re-être au monde.)

 

Pour ce qui concerne l’implication des artistes d’Europe centrale et orientale, nous avons déjà commencé à  choisir les deux coryphées, indiqués plus haut, et avons favorisé des contacts entre un artiste serbe de Belgrade et un artiste syrien vivant à Novi Sad, avec des artistes albanophones de Mitrovica.

Par ailleurs  nous avons eu les collaborations suivantes :

Iskra Sukarova,  macédonienne : 2008, représentation d’un de ses spectacles, Vienne (studio Molière du Lycée français) ; 2009, représentations et conduites d’ateliers à Kanjiza, Senta, Subotica, et micadanses à Paris.

Minja Pekovic : conduite partagée d’ateliers à Subotica (deux jours en 2009, puis une semaine en 2010) ; 2010, performance à Paris, micadanses-Marché de la Poésie.

Dominika Knapik, Janusz Orlyk, Renata Piotrofska, Anna Piotrowska et Karol Tyminski : 2011, conduites d’ateliers, Art Stations Foundation, Poznan.

Otto Lechner, autrichien : 2011 performance, MuseumsQuartier, Vienne ; 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Maria Stoklosa, Karol Tyminski, polonais : 2011, représentations de leurs spectacles et aussi création avec une artiste de tumulus, micadanses.

Kinga Újhelyi, hongroise : 2012, création d’un spectacle à Paris, Marché de la Poésie.

Peter Gemza, hongrois : (désormais résident à Debrecen) 2012, création d’un spectacle à Paris, Marché de la Poésie ; 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Magdalena Hinterdobler, allemande : 2014, performance à Schärding, Autriche, Europäische Wochen.

Luka Lukic, Miona Petrovic, Marco Micic, Vera Obradovic, Boris Caksiran (serbes), Gulja Popovic (kazakhe) : 2015, conduites d’ateliers, CZKD, Belgrade.

 

// Idlir Azizaj a traduit et fait publier La camera sans pellicule, longue prose poétique de Gérard Vincent, revue Koha Ditore, Pristina.

2011.

// Publication aux éditions Les Cygnes du texte Lettre à Pekovic, de Gérard Vincent, mai 2014.

// Motherly voyeur, roman d’ Idlir Azizaj, inspiré de tumulus, écrit en anglais, 2011, traduction quasi terminée vers le français par Anne-Gaëlle Argy.

2015.

// Rencontre organisée par tumulus, entre Elisabeth Platel, directrice de l’Ecole de l’Opéra de Paris et Krystyna Frąckowiak, directrice de le Szkoła Baletowa de Poznan.

Février 2011.

// Atelier mené au conservatoire de Péronne, dirigé par Stanisław Wiśniewski,

avec vingt enfants danseurs amateurs polonais,

venus de la ville de Chełm, à l’est de la Pologne,

trois journées.

Intervenants : Andrea Sitter (chorégraphe allemande, atelier, Le Cygne) et Jean-Christophe Boclé  (chorégraphe et notateur Laban, atelier : Le Faune).

Juin 2014.

 

 

coproduction : Die Donau / ARTup Vienne, Autriche, Ingrid et Philippe Soulier

Ainsi que : Firma Starlinger, Vienne, Autriche / Association pour le Développement de la Danse à Paris – micadanses / La Guillotine, Montreuil / Le Marché de la poésie, Paris / Csokonai Színház Théâtre National de Debrecen, Hongrie/ Art Stations Foundation, Poznan / ADAMI / CulturesFrance / Ville de Paris / Région Ile-de-France / Institut Français, Vienne / Institut Français de Budapest / Institut français de Serbie /Ambassade de France à Varsovie / Institut Adam Mickiewicz, Varsovie / Institut Polonais à Paris / Institut Hongrois à Paris

remerciements à : Lisa Rauth  / Josef Nadj / Peter Gemza / Olga Stoklosa / Bogumila Stasurska / Aleksandra Dziurosz / Klara Bogusławska / Lulzim Hoti / Didier Talpain / Jozsef Nagy Regional Atelier, Kanjiza, Serbie / Thurko Lajos MK, Senta, Serbie /Kosztolányi Dezso Szinház, Subotica, Serbie / Akademia Teatralna, Varsovie /

Szkoła Baletowa Baletowa, Poznan / Opéra de Varsovie / Club du Mardi, Vienne / APFASCOPE, Vienne / Impulstanz, Vienne / DUNA TV, Budapest / Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen 

Très vifs remerciements à ARTup, Ingrid et Philippe Soulier,

von Wien, la ville promontoire.

 

 

One cannot help noting that rather more than half of the lines run north-south in the Nemzes and Bukarahast directions while the others go west-yeast in search for Maliziies with Bulgarad for, tiny tot though it looks when schtschupnistling alongside other incubula, its has cardinal points for all that… Such crossing is antichristian, of course, but the use of the homeborn shillelagh as an aid to calligraphy shows a distinct advance form savagery to barbarism.

James Joyce / Finnegans Wake

11 avr

3) Les voyages de tumulus

 

Voyages

 

 

Depuis l’été 2008,

tumulus, essai collectif d’échanges asymétriques,

implique une centaine d’artistes, techniciens et organisateurs,

dans des voyages géopoétiques, en Europe.

 

28 mai 2009

Vienne, Autriche, Studio Molière, Institut Français

spectacle

 

23 septembre 2009

Vienne, Museumsquartier, Halle G

spectacles

 

25, 26 et 27 septembre 2009

Debrecen, Hongrie, Théâtre National Csokonai Színház

ateliers, spectacles 

 

30 septembre et 1er octobre 2009

Kanjiza, Serbie, Jozsef Nagy Regional Atelier Kanjiza

ateliers, spectacles

 

2 et 3 octobre 2009

Senta, Serbie, Thurko Lajos MK

ateliers, spectacles

 

4 et 5 octobre 2009

Subotica, Serbie, Kosztolányi Dezso Szinház

ateliers, spectacles

 

9 et 10 octobre 2009

Paris, micadanses

spectacles

 

1er semestre 2010 

Paris, micadanses,

& Subotica, Serbie, Kosztolányi Dezso Szinház

atelier d’exploration artistique « Puissance loquomotrice du chœur »

 

11 juin 2010

Paris, Marché de la Poésie

atelier, performance

 

6, 7, 8 octobre 2010

Poznan, Pologne, Szkola Baletowa

ateliers, spectacles

 

7 et 8 octobre 2010

Varsovie, Pologne, Akademia Teatralna et Opéra

ateliers, spectacles

 

23 octobre 2010

Paris, micadanses

soirée « Terrassements »

 

29 avril au 6 mai 2011

Poznan, Pologne, Art Stations Foundation

atelier international, dix chorégraphes

 

11 juin 2011

Montreuil, La Guillotine, Marché de la Poésie

performances, spectacles

 

25 juin 2011

Vienne, Museumsquartier, Halle G

spectacle-rencontre austro-germano-française  

6 décembre 2011

Paris, micadanses

spectacles-rencontre franco-polonaise

 

 1er juin 2012 

Paris, Marché de la Poésie

création hungaro-germano-albano-française

"Les lumières visibles"

 

  7 juin 2014 

Montreuil, La Guillotine, avec la famille Vincent

Festivités Gérard Vincent

 

 25 et 26 juillet 2014

Schärding, Autriche, Kubinsaal am Schlosspark

ateliers & spectacle-rencontre austro-germano-hungaro-française

 

 21 au 24 avril 2015

Mitrovica nord et sud, et Gracianica, Kosovo

ateliers et conférences

 

5 au 10 juillet 2015

Belgrade, Serbie, Centre de décontamination culturelle

atelier international, dix chorégraphes

 

8 et 9 septembre 2015

Debrecen, Hongrie, Théâtre National Csokonai Színház

ateliers, performance

 

9 octobre 2015

Kottingbrunn, Autriche

ouverture du chantier d’une usine de machines-outils,

performance

 

21, 22 et 23 janvier 2016

Belgrade, Serbie, Dom Kulture Studenski Grad

ateliers chorégraphiques pour l’Université de Mitrovica nord

 

24, 25 et 26 janvier 2016

Mitrovica sud et nord, KosovoDiakonie Youth Center, Mitrovica Rock School, Crym Building,

Mitrovica Museum & 7Arte

ateliers, performances, concerts

06 avr

4) Témoignages de participants

 

 

 

 

QUELQUES EXEMPLE DE TEMOIGNAGE DE PARTICIPANTS « DE l’EST» :

 

 

 

Vera Obradovic, directrice section théâtre, Université de Belgrade et Mitrovica nord, kosovare, janvier 2016

 

Dear Tumulus,

I hope that you spent nice time in Belgrade. We are very happy that she was here and work with our students.

It was very important experience for them. THANK YOU !

Kisses for you from all of us!

Best regards.

 

 

 

Lulzim, directeur de l’ONG 7Arte, Mitrovica, kosovar, janvier 2016

 

Dear you all,

The last experience (January 2016) with youngsters in Mitrovica was such educational and entertaining. Youngsters are asking us, when "Tumulus" artists are coming back to continue the cooperation in Mitrovica. It was just amazing experience, full with emotions and positiveness. That is what our youngsters need today. On behalf of 7Arte, I am looking forward to cooperate with you and give another chance to the mitrovica's youngsters, to feel and experience a real performing art.

Kind regards.

Lulzim

 

 

 

Boris, metteur en scène, serbe, août 2015

 

Dear you all !

Bon Voyage ! Love from Belgrade.

We hope to meet you soon again !

 

 

 

Marko, hip-hoper, serbe, juillet 2015

 

Yes we had really so nice time together, thank you for that and hope to see you soon. Thanks for Benjamins number. I  will try to manage and go on Kosovo. All the best, take care!!!

 

 

 

Miona, danseuse, serbe, juillet 2015

 

Thank you all for this great week !

It was very inspiring !

Have a good time. See you! Big hug !

Miona

 

 

 

Kinga, cantatrice, hongroise, juin 2012

 

Dear,we arrived yesterday, we had a good trip !Thank you for the photos !!!

Thank you again for everything, the travel, the tickets, the social charges, and everything.And tell to Idlir, that rachi is the same with the Palinka!! the romanians tell their national alcool also 'rachi'!!!And kisses to you,I am glad that you liked my job.

 

Kinga

 

 

 

Joana Lesnierowska, directrice de Arts Stations Foundation à Poznan, polonaise, juin 2011

 

So !!!! It is over.

all your girls went home and there are of course a lot of emotions, things to think over, reflect, re-visit. so, we all look to hear from them all....

 

I was very happy to host this project, it made me also think a lot and test  this quite interesting format. I think it was a challenge for all our artists and very interesting time. and I really do look forward to learn if this week brings some ideas back to us..

also, after long discussions if do the final showing, artists went for it and invited us into their routine and created great spoace for being together and individiual at the same time. I enjoyed it a lot.

of course, you will hear a lot from French people, I need also some time to digets.

but, I am glad Stary Browar went for it (and thank you for bringing in the idea , it was exactly an experience we like here, not easy in a daily meaning of the word but raising a lot of questions on very interesting issues, offering artists also a special time to look at their own practice in a very special way...

 

so, I hope Bogota is great.

looking to hear from you

and of course, I am sure we will discuss things as timne goes and mind gets clearer...

 

joanna

 

 

 

Krystyna, directrice de la Skola Baletowa de Poznan, octobre 2010

 

Cheres

 

Nous sommer tres content que vous etez aller a Poznan a l’ecole du ballet . Nous eleves sommes tres content de visite et classe aussi. J’ai parler avec des eleves après presentation et ils mes parles que sont tres contents, . maintenant nous avons beaucoup de travailles ,parce que nous avons grand project au 21.11.2010.

 

Beaucoup felicitation Brigitte, Andrea, Pedro Jean-Christ et vous.

 

Krystyna et Robert

 

 

 

Iskra, choregraphe, macédonienne, novembre 2009

 

Hello....Just to say i arrived well ..i am home and i will be working here a lot for the festival in Skopje.....thank you for the project and the experienece in working in vojvodina and paris...i think it was not easy but I have new experiences and ideas now. i am also very happy to meet everyone..artsits and technicians..it was really great :)we stay in touch greetings from  skopje and we  stay in touch... !!!best wishesIskra

 

 

 

Zsófia, dramaturge, hongroise, octobre 2009

 

J'espère que tout s'est bien passé en Serbie, et que vous n'êtes pas trop fatigués. La il y a de très bons échos parmi des jeunes sur les ateliers. Apparemment c'était une grande expérience pour tout le monde.

 

Merci, bonne journée,  Zsófia

 

 

 

QUELQUES EXEMPLE DE TEMOIGNAGE DE PARTICIPANTS « de L'OUEST » :

 

 

Sophie, chorégraphe, française, février 2016

 

Ces quatre jours là-bas rodent dans ma tête, me "travaillent" profondément.

Après ce nouveau périple à Mitroviça.  Expérience forte à la fois humainement et au niveau de mon travail sans cesse en mouvement. ça me questionne, ça ouvre les yeux,

ça secoue ! .......

nouvelle équipe cette fois, et c'est aussi des rencontres entre artistes, et c'était du bonheur, facile à vivre !

générosité, disponibilité....

C'était la deuxième fois pour moi à Mitroviça, je me suis sentie moins "naïve" peut-être que la première fois, reçu plus frontalement

les difficultés qui existent là bas.

On se disait ça entre nous pendant le retour en RER : avant on se dit toujours à quoi ça va leur servir, que va t'on leur apporter avec nos ateliers  ?

mais ça se voit, ça se sent, il se passe quelque chose de profond, de l'ordre du partage, de l'ouverture sur l'autre, et sur eux mêmes. (et nous mêmes).

La restitution du groupe de musicien à la Mitroviça rock school dans le sud, a montré des facettes des élèves que les gens de l'Ecole n'avaient pas vus.

Ce sont les retours qu'on a eu.

De mon coté avec mes élèves en danse, j'ai tenté des choses, plus expressives, plus risquées, et ça a fonctionné ... mon public c'est plutôt " des gamins des rues", comme j'ai entendu, ça veut dire qu'ils ont surement un quotidien difficile même si ils ont un toit, je ne sais pas.

Puis un autre atelier dans une immense salle de musée glaciale ... avec deux danseurs folkloriques géniaux, + Philippe qui s'est joint à nous.

Et puis les concerts .... avec performance jonglage ... totalement rock et poétique ....

Journées pleines ...

En tous cas, c'est beaucoup beaucoup d'émotion, ni gratuite ni superficielle.

donc GRAND GRAND  MERCI .

 

Sophie

 

 

 

Frank, musicien, franco-américain, février 2016

 

Que de superbes souvenirs en si peu de temps !!J’espère qu’on se revoit vite !Quelle formidable expérience !Merci ... Merci !!Menilmontant North City !?Ailleurs ?? 

 

 

 

X, artiste, français,à jeun, sobre et lucide, à la sortie d’un atelier, janvier 2016

 

C’est le troisième plus beau jour de ma vie.

Il y a d’abord le jour où j’ai rencontré ma compagne,

celui, fantastique, où j’ai eu mon fils,

et aujourd’hui.

 

 

 

Sophie, chorégraphe, française, juillet 2015

 

Je suis impliquée depuis un an dans un projet international collectif de rencontres et de partages avec des artistes et les publics d'Europe centrale et orientale, nommé tumulus. Une affaire commune à plusieurs dizaines d’artistes.

En avril 2015, nous sommes allés à Mitrovica, au Kossovo, pour faire des ateliers avec des jeunes albanophones et serbophones, élèves comédiens ou jeunes apprentis, en lien avec des associations locales.

Il y a aussi le projet de faire une série de voyages, en 2017-2018, avec un grand nombre de voyageurs, en Hongrie, Autriche, Serbie, Kosovo, Roumanie &  Ukraine.

Nous tissons des liens à chaque voyage, construisons un chemin.

 

Nous sommes artistes, danseurs, musiciens, poètes, et pensons que ces rencontres, partages, voyages ne semblent pas hors sujet dans notre Europe, vu  comme elle tangue aujourd’hui.

Nous revenons toujours de ces voyages avec une joie d’y avoir rencontré, d’y avoir avancé.

Pour ma part ces échanges sans cesse réinventés nourrissent ma propre réflexion artistique.

Par l’expression artistique quelque chose se passe, quelque chose se tisse, quelque chose rayonne. Je crois à la poésie, à l’imaginaire, aux échanges humains, au concret sur le terrain, être là.

Mille mercis.

 

 

 

Philippe, apiculteur, français, août 2014

 

A vous tous,

 

Merci à vous de ce que nous avons partagé hier.

Nous pouvons continuer à marcher encore sur nos sentiers, si nous voulons.

Encore des gens et des pays.

Nous avons été ensemble dans la troué de lumière du théâtre. Après la houle de la foule disperse les fétus. Pas pu se voir. Il y a des labours en cours, des choses tractées et qui sourdent. Le vent nous rapprochera sûrement, sur d’autres quais ou ailleurs, bientôt.

 

 

 

Grégor, photographe, français, juin 2012

 

bonjour

 

et merci pour cette soirée voyage géopoétique

 

plus enrichissante que tous les spectacles que j’ai vus à la Colline cette saison

 

vous avez su habilement utiliser l’espace

dans la pénombre

 

la parole de Christian Paccoud

vaut bien mieux que des légions officielles de déshonneur des arts et lettres

 

oui

la poésie est bien moins dans les Normalités Supérieures

qu’au détour de rues peut être improbables

mais bien plus vivantes

 

au plaisir

 

gregor

 

 

 

Philippe, chargée de l’action culturelle, Médiathèque Marguerite Duras, français, juin 2012

 

Merci à vous.

 

Bonjour,

 

Je vous remercie également de tout cœur pour cette magnifique soirée.

Nul doute que Poésie et Raki, au-delà de la rime, vont parfaitement bien ensemble.

Je renchéris sur Gregor, Christian Paccoud, dans sa simplicité et sa force, distille une parole lumineuse.

 

Un grand merci.

 

Philippe

 

 

 

Arnaud, accordéoniste, français, juin 2011

 

Excellent moment de création hier soir.

 

Merci pour votre confiance.

 

Bien ami-calmement

 

Arnaud

 

 

 

Anna Ventura, chorégraphe, espagnole, mai 2011

 

Dear Tum-team !

 

Many thoughts and conclusions about and from our meeting in Poznan !! I think I should devote time to that, do not take lightly this unusual meeting : the height of luxury : to bring international artists to reflect on why the arts matter

interesting, unusual, and scattered ..

 

I work on two or three devices, resulting from this experience:

-a video installation with the movie we have made with ​​us all a collective body and therefore super fantastic and,  oh yeah !!! democratic

- a photo-installation, naranja erotica: posture,  sham posture, poor posture

- a big stream text of human encounter around the question : must you be a human, to be an artist ? must you be an artist to be human? And this about the etymology. It was terribly question of words there, in Poznan!

- a second text on the issue of language and borders, physical and mental.

In short, it is far not right ready now  !

 

Please, do my friendships to our Polish friends.

It seems they do not receive my mail?

 

Anna

 

 

 

Eléonore, chorégraphe, française, mars 2011

 

I very much liked the system of this Tumulus edition. Tight and precise schedule was proposed, but very open was the way we could apropriate it.

I understoud this proposal as an invitation for a journey, a time for myself, for adventure, and for charing, far away from protuctive pressure. Rare but particulary pertinent proposal !!! Because it seems to me that  sabbatical periods are very serious ways of working and elaborating an own artwork. In fact, this experience and the exchanges were very rich to me, it has feed my thoughts. I have the stroung sensation that it opened some space into me. A precious intelectual and physical dynamic was opening during the week…

It was fulfilling and rewarding at several levels : personal, artistic, professional.

I was particulary intersted in descovering Art Station Foundation, meet some of the people of the group. And through the polish people and the journey, I was also very pleased to descover a beat of Polish culture.

Thank you for inviting me, it has been a beautiful gift for me.

Let’s go further !

 

 

 

Gérard Vincent, poéticien français & Idlir Azizi, poète et traducteur albanais, mars 2011

 

Naissance de l’atelier radio film

 

L’atelier radio-film surgit du processus de réflexion et d’expérimentation commune que nous avons pu mener. Cette complicité intellectuelle s’est nouée à l’occasion des voyages labourant de tumulus chemin géopoétique, en 2009 et 2010, au cours desquels nous avons animé un atelier de poétique choristique, en Hongrie et dans la plaine serbe de la Tisza. Merci.

 

 

 

Angela, directrice de théâtre, française, janvier 2010

 

Merci !!Tous les artistes qui ont participé à cette aventure m’en ont tellement parlé que j’ai presque l’impression d’avoir fait ce voyage avec vous. Ils ont eu l’air d’avoir vécu un moment hors norme. Je suis sure que vous trouverez les ressources pour continuer cette aventure qui a tant ému les uns et les autres. J’ai hâte de regarder tout ça...A très vite, oui, j’espère ! 

 

 

 

Laurent, vidéaste, français, janvier 2010

 

Salute à tous !Et grand merci à tous de déployer tant d'énergies pour que la vie se passe, bon gré mal gré, pleine de sentiments parfois frits mais toujours foutue de sens et d'humanisme que l'on ne trouve presque pas ailleurs.Il y a beaucoup de choses à dire et à revoir mais à refaire toujours, et nous sommes si nombreux qu'il nous faudra une dizaine d'éditions supplémentaires pour entendre tout le monde, alors à bientôt sur les routes !

 

 

 

Jean-Christophe, chorégraphe, français, novembre 2009

 

En suivant le sentier large et accueillant du tumulus/spirittu arrives en haut du Tumulus on tu prends le vent librement.Ce sport, parfois à haut risque, est une activité d'essences.JCh

 

 

 

Cécile, danseuse, française, novembre 2009

 

A cause de tumulus… j’ai le mal du pays de la Serbie.

J’ai adoré la Serbie.

A bientôt.

Cécile

 

 

 

Li Ping, performeuse, chinoise, novembre 2009

 

Quelle énergie mentale et physique encumulus de Tumlulus !!!C'est beau de pouvoir monter sur Tumulus pour regarder les chemins qu'onvient de parcourir, et c'est toujours après tant d'effort et d'utopiequ'on s'apercevoir mieux nos chemins engagés.En tout cas Bravo et merci pour ces chemins où nous sommes allés !

 

 

 

Pascal, photographe, français, novembre 2009

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Je vous présente ma vision du voyage "tumulusien".

Vision incomplète et personnelle.

Mais je dois vous dire à tous que j'ai passé de merveilleux moments 

et j'espère avec mes photos vous les faire partager.

Amitiés à toutes et tous.

Pascal

 

 

 

Blaise, musicien, programmateur, français, novembre 2009

 

BRAVO pour ce grand voyage rocambolesque et carambolesque, cethumus, ce tumulte, cette fusée pétaradante lancée au milieu du réelendolori, ce trop-plein de vie au milieu du vide, ce strato-cumulo-rébus àfleur de mots, ce geste heureux et incarné. Pour moi ce fut aussil'occasion de renouer avec mon instrument, avec la scène, avec l'envie, etce n'est qu'un long début qui redéploye ses lèvres.

 

 

 

Laurent, créateur lumières, français, octobre 2009

 

Et à présent,

comment enterrer un Tumulus ?

Bâtir par dessus...

Un  Surmulus ?

 

 

 

Erika, chorégraphe, italienne, octobre 2009

 

Bouleversante expérience et quête dans un tremblement d'existence.Grazie pour ce formidable voyage !

 

 

 

Ils ont donné

  • Message
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default
  • User Default